Lettre du Canada / Ep 1

Basket-ball, Stories

Salut, je m’appelle Tom Bobst, j’ai 18 ans. Je viens de Bordeaux (Mérignac plus précisément), je viens d’avoir mon bac économique et social au lycée Saint-Gènes Bordeaux. Je joue au basket depuis que j’ai 3 ans. Je suis actuellement  au Canada pour vivre l’expérience d’étudiant-athlète dans le cégep de Shawinigan au Québec.

Crédit Photo / Tom Bobst

J’ai toujours aimé l’environnement Nord-Américain. Depuis que j’ai 13-14 ans, je me suis lancé dans le projet d’aller vivre là-bas et surtout de jouer au basket dans cet environnement. Au début, j’avais cette idée dans un coin de ma tête puis un jour, après une discussion avec mon père, on s’est réellement lancé dans ce projet. En effet, j’ai eu la chance d’aller 3 fois à Los Angeles avec mon équipe de basket, mon coach et mon père (alors directeur sportif du club).  Nous y avons réalisé le rêve de tout basketteur: jouer dans le Staples Center en lever de rideau des Los Angeles Clippers et vivre en immersion pendant 10 jours dans des familles américaines. Suite à ces différents voyages, mon envie de vivre et jouer dans cet environnement fut décuplée. Ainsi dès mon année de première nous avons commencé à chercher de nombreuses informations sur les différentes universités, prep-school et junior collège aux Etats-Unis.

Crédit Photo / Tom Bobst

Puis grâce à un ami rencontré dans les différents voyages à Los Angeles (Arnauld Seys, manager général du club le Chesnay-Versailles 78 et futur CTF du département des Yvelines) j’ai eu le contact de Xavier Calvaire (Coach X : coach, consultant et scout de basket accompagnant les jeunes sportifs dans leurs projets scolaires et sportifs). C’est ainsi que l’aventure a  « débutée », je lui ai exprimé mon souhait, on a travaillé en association sur les différentes caractéristiques voulues et possibles. J’ai fait une vidéo mixtape. Puis grâce à ses différents contacts et recherches, l’opportunité du Canada est apparue comme la plus en adéquation avec mes envies. En effet les infrastructures, le programme et la volonté du coach m’ont directement conquis. Et puis la bourse scolaire était vraiment intéressante par rapport aux différentes opportunités aux Etats-Unis. Après avoir réalisé une bonne saison en pré nationale à Mérignac j’ai eu l’opportunité d’aller jouer en Nationale 2 à Gardonne mais le projet canadien était déjà grandement engagé. Et puis l’envie était de découvrir, vivre et jouer dans un nouvel environnement, et non pas de rester dans le système français. Je n’ai donc pas hésité et je n’ai aucuns regrets par rapport à mon choix.

Pour être 100% honnête, l’adaptation à mon nouvel environnement n’a pas était la chose la plus simple de ma vie. J’ai eu des hauts et des bas. Ici tout est différent, les rues, la manière d’être, les enseignes, la nature, tout… Heureusement j’ai eu la chance de faire le voyage avec mes parents et ma sœur puisque je suis arrivé le 15 août. Et le 22, c’était mes 18 ans, on a donc fêté mon anniversaire et on a passé les premiers jours ensemble, on a découvert ensemble, ils ont même eu la chance de s’approcher à quelques mètres des baleines pendant que je commençais ma préparation au basket. Cela a donc facilité l’adaptation de mon côté et ça a rassuré ma famille de connaître mon nouvel environnement, mon appart, mon école, etc… 

Et puis dans l’équipe on est plusieurs français et on a été super bien accueilli par les vétérans et les coaches, on forme une grande famille, on s’entraide, on fait énormément d’activités tous ensemble. Ça facilite vraiment l’adaptation. 

Crédit Photo / Tom Bobst

Ce qui a été le plus difficile depuis que je suis arrivé, c’est clairement le manque. Le manque de « l’ancienne vie ». Mais je me dis que c’est un sacrifice et qu’il en faut bien pour réussir et pour pouvoir accomplir mon objectif. C’est un mal pour un bien, je me réfugie dans beaucoup de travail, dans l’hygiène de vie pour me sentir bien (bonne nutrition, sommeil). J’essaie de compenser en donnant beaucoup de nouvelles aux personnes les plus importantes, j’envoie des vidéos, des messages, des photos, des FaceTime..

Je suis venu ici pour évoluer en tant « qu’homme » et en tant que basketteur. Je suis venu chercher de l’autonomie et un nouvel environnement de vie. Mais j’ai surtout un objectif, celui d’aller en université en tant qu’Etudiant-Athlète. Je suis donc venu pour progresser en basket, dans tous les domaines, et aussi pour pouvoir me montrer aux différentes universités. J’ai effectivement trouvé ce que je suis venu chercher puisque je suis autonome dans mon appartement, je ne suis qu’à quelques minutes de la salle d’entraînement où il y’a la salle de basket, la salle de musculation, une piscine et un sauna. J’ai toutes les infrastructures nécessaires à la réussite, le projet du programme de basket dans lequel je suis est d’évoluer. Le coach nous pousse dans nos retranchements, on progresse dans tous les domaines du basket mais aussi physiquement. En résumé, tout est réuni pour évoluer et réussir, cela dépend juste de moi et j’essaie de donner mon maximum pour accomplir mon objectif. 

Crédit Photo / Tom Bobst


L’accent, l’accent, l’accent… vraiment compliqué ha ha ha, les premiers jours on a eu vraiment du mal avec ma famille, beaucoup de fou rire. Mais même aujourd’hui, j’ai encore du mal à comprendre mon coach certaines fois, les arbitres ou même les coéquipiers québécois..

A suivre …

 


Tom Bobst

Salut, je m’appelle Tom Bobst, j’ai 18 ans. Je viens de Bordeaux (Mérignac plus précisément). Je joue au basket depuis que j’ai 3 ans. Je suis actuellement au Canada pour vivre l’expérience d’étudiant-athlète dans le cégep de Shawinigan au Québec.

Translate »